J’adhère au projet EdC : une Économie de Communion dans la liberté

C’est un moment de ma vie où je ressens un besoin impératif d’unifier ma vie autour des valeurs qui donnent le plus de sens à mon existence. Ceci dans la vie personnelle, dans l’engagement en société, dans le regard sur le monde. Ceci aussi dans le travail : c’est peut-être le milieu où c’est le plus difficile, mais sans doute le plus nécessaire.

Je poursuis depuis longtemps des idéaux de fraternité, d’égalité, de justice. Encore étudiant j’avais honte de mon opulence face aux nécessiteux, et jeune ouvrier je n’hésitais pas à manifester pour demander à nos gouvernants des lois justes et équitables. Et dans l’âge mûr j’aide encore des ONG de confiance. Face aux contrastes que l’actualité met en évidence chaque jour, je m’efforce de regarder les personnes et les cultures différentes de la mienne d’un œil bienveillant.

Mais au travail, ce n’est pas la même chose !

La maximisation du profit est une loi mathématique. La vente et la négociation développent des relations dominant / dominé. Nous sommes obligés à la croissance, coûte que coûte, il s’agit de notre survie. Et tant pis si d’autres en font les frais, on les aidera comme on pourra. Est-ce bien cela ? faut-il vraiment qu’il en soit ainsi ?

J’ai besoin d’unir les deux bouts : appliquer les vraies valeurs que je porte pas seulement dans ma vie personnelle, mais aussi et surtout dans la vie publique et professionnelle. Mais seul c’est difficile, voire inimaginable, et le choc pourrait être destructeur. C’est un chemin que l’on peut parcourir seulement à plusieurs.

De plus, j’en suis persuadé, l’entreprise n’est pas dégagée des problématiques éthiques, écologiques, sociales qui animent notre vie. Elle a un rôle spécifique à jouer, à côté d’autres acteurs nécessaires. C’est une prise de conscience qui s’exprime de plus en plus actuellement, qui doit se développer et conduire à des résolutions concrètes.

L’EdC pour moi c’est cela : des personnes qui cherchent ensemble comment appliquer des valeurs humaines et durables dans le quotidien d’une entreprise. Ce sont des gens pour qui l’ouvrier, le fournisseur, le client, le sans emploi… l’actionnaire ont chacun une valeur intrinsèque. Forts de cette conviction, nous essayons d’en tirer les conséquences. Et nous le faisons ensemble, comme on peut, car tout seul les extrêmes sont trop lointains. Alors nous échangeons, nous nous encourageons, nous nous donnons un coup de main… et nous mettons en action nos ressources professionnelles pour remettre l’homme au centre des valeurs de toute activité humaine.

L’EdC donc est une économie alternative, solidaire, responsable, utopiste ? Oui tout cela.
Mais surtout, dirais-je, c’est une culture du don.

L’EdC pour moi c’est cela : des personnes qui cherchent ensemble comment appliquer des valeurs humaines et durables dans le quotidien d’une entreprise.

En savoir plus

EdC Online : www.edc-online.org/fr

EdC en France : www.economie-de-communion.fr