Cinéma et Pâques

Mars 2020… confinement à la maison à cause du COVID-19… On approche la fête de Pâques dans la perspective étonnante, pour les chrétiens pratiquants, de ne pas pouvoir se rendre à l’église. De nombreuses initiatives sont en cours pour permettre aux croyants, tout en restant chez soi, de trouver du ressourcement, de l’accompagnement, de la spiritualité.

Pour ma part, je propose une escapade cinématographique, à vivre à la maison, avec trois films qui mettent en scène la résurrection du Christ.

C’est propre de l’artiste de surprendre, de provoquer, de sensibiliser… et aussi de réjouir, de donner espoir, de sublimer. Les représentations des événements qui entourent la mort et le résurrection du Christ s’éloignent souvent du récit historique, et éveillent nos interrogations, amplifient ou chassent nos doutes, renforcent ou ébranlent nos certitudes. Par exemple :

Daniel est un comédien chargé de monter un spectacle sur la passion du Christ (« Jésus de Montréal » de Denys Arcand 1989). Presque malgré lui, en jouant le rôle de Jésus, sa vie et ses actes se conforment au Christ. Mourant à l’hôpital juif, ses disciples donnent son corps aux fins de la transplantation : la vie continue dans un homme qui reçoit son cœur, et dans une femme qui a ses yeux.

Clavius est tribun romain, chargé de poursuivre les disciples du Christ après la crucifixion (« La résurrection du Christ » de Kevin Reynolds – 2016). C’est en rencontrant personnellement le ressuscité, au milieu des disciples, que sa conversion est fulminante. A ses côtés, son adjudant Lucius ne s’aperçoit de rien, et le consul romain cyniquement exclame : « Si c’est la réalité, qu’il est ressuscité, alors je le tuerai à nouveau ».

Pilate mène une enquête après la disparition du corps de Jésus, et envoie ses soldats interroger, torturer, vérifier les hypothèses liées à cette disparition (« L’évangile selon Pilate » pièce de théâtre d’Eric-Emmanuel Schmitt – 2000). Avançant lucidement dans son enquête, sa rationalité se heurte à un mystère de plus en plus épais. Constatant finalement le miracle de la résurrection sans en être témoin oculaire, Pilate entend sa femme lui révéler « Alors Pilate, c’est peut-être toi le premier chrétien ».

C’est une myriade de facettes cohérentes et contradictoires à la fois qui nous sont proposées, abordant un mystère trop immense pour être contenu dans une seule œuvre. C’est comme une mosaïque de petits miroirs, renvoyant chacun vers nos aspirations, nos faiblesses, nos convictions.

Voir aussi :

« Oui, j’ai réalisé un film »

Présentation du film « Au-delà du dialogue » dont je suis le réalisateur. En Algérie, depuis cinquante ans, une expérience particulière se développe entre des chrétiens et des musulmans. Participant à une spiritualité commune, la « spiritualité de l’unité », chacun trouve un approfondissement pour sa propre foi. 

Jésus de Montréal

1989 – est disponible sur les sites de location en streaming.

La résurrection du Christ

2016 – est disponible sur les sites de location en streaming.

L’évangile selon Pilate